Formation de vendeur automobile

Le vendeur automobile vend des voitures neuves ou d’occasion pour le compte d’une grande marque dans une succursale ou une concession, mais pas uniquement. Il se charge en même temps d’augmenter la signature de contrats de vente et de faire progresser le chiffre d’affaires de la société.

 

processus de vente automobile

 

Fiche métier

Contrairement aux apparences, vendre est tout un art ! Le vendeur automobile en sait quelque chose vu que ses missions quotidiennes consistent avant tout à attirer l’attention du client sur certains modèles de voitures qui devraient leur convenir. Ensuite, il les conseille par rapport à leurs besoins, à leur goût et bien évidemment à leur budget. Sa prospection peut se faire soit à domicile, soit sur le lieu de vente lui-même comme le showroom de la société par exemple.

Dans ce sens, il doit maitriser du bout des doigts tous les modèles (neufs ou d’occasion) qu’il propose, leurs caractéristiques, leurs atouts, ainsi que leurs particularités. Cela l’aidera à avancer les meilleurs arguments qui séduiront le client. Pour convaincre encore plus ce dernier, il l’emmènera même faire quelques tours de roue.

Dans le but de vendre le maximum de véhicules, le rôle du vendeur automobile consiste également à proposer aux clients une solution financière adaptée à leur situation. Celle-ci pourra en même temps être adaptée à leur utilisation avec les services assurances ou crédit par exemple, ou encore les plans de financement.

Enfin, la dernière mission du vendeur automobile est d’ordre administratif. Elle consiste à suivre les dossiers clients, à effectuer un reporting journalier, à rédiger le contrat et à assurer la livraison du produit vendu.

 

 

Les qualités nécessaires pour devenir vendeur automobile

Comme dans tous les métiers de la vente, l’éloquence est une qualité indispensable. Il en est de même pour un bon sens du relationnel et la maîtrise des connaissances techniques en rapport avec le domaine. En même temps, le vendeur automobile doit être agréable, courtois, conseiller, diplomate, convaincant, accueillant et surtout bon négociateur.

Aussi, puisqu’une vente se déroule généralement sur plusieurs jours, il faudra faire preuve de persévérance et d’audace. Bien évidemment, c’est un passionné de quatre roues pour trouver facilement les arguments qui vendent.

Par ailleurs, pour conseiller au mieux ses clients, le vendeur doit être curieux et dynamique, à l’affût des nouveautés commerciales, des dernières innovations du modèle de la gamme, des tendances du marché… Cela l’aidera à leur proposer les meilleurs produits adaptés aux besoins de sa clientèle.

 

 

Formation et écoles

Le bac+2 est souvent requis pour accéder à ce poste. Il est préférable d’obtenir un bac pro en vente ou en commerce. Concrètement, pour devenir vendeur automobile, il faudra obtenir l’un des diplômes suivants :

  • BTS négociation et relation client (en savoir plus ici)
  • BTS NRC (Négociation et relation client)
  • BTS MUC (Management des Unités Commerciales)

Du côté des formations, on citera le DUT (technique de commercialisation) ainsi que les certificats de qualification professionnelle (vendeur/ conseiller commercial automobile). Quoi qu’il en soit, les constructeurs peuvent de suite former leurs commerciaux au sein de leurs propres écoles.

 

 

Rémunération

Avant tout, un vendeur automobile peut travailler en freelance, chez un concessionnaire, ou en succursale. Son salaire dépend donc principalement dans son statut et des commissions qu’il touche sur chaque vente. Un débutant perçoit en moyenne entre 1500 € et 3800 € bruts mensuels en fonction de ses ventes effectives, autrement dit de ses résultats.

 

Partager cette fiche: Facebook Twitter Pinterest Google Plus RSS Email

Formations et métiers similaires