< PlanèteFormation.fr Votre espace formation Mon, 11 Jan 2016 21:50:07 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=4.4.2 Métier de cadreur /culture/cadreur/ /culture/cadreur/#respond Mon, 11 Jan 2016 21:40:21 +0000 /?p=578 Technicien spécialisé dans la prise de vue, le cadreur ou caméraman est le responsable de la transmission d’image. Il travaille sur un plateau de tournage dans l’industrie du cinéma ou sur le plateau d’une chaîne de télévision. Il peut également partir effectuer des reportages.     Fiche métier Le cadreur est un technicien chargé de la manipulation de la caméra. Dans l’industrie du cinéma, il travaille sous la direction du réalisateur […]

L'article Métier de cadreur a été posté sur PlanèteFormation.fr.

]]>
Technicien spécialisé dans la prise de vue, le cadreur ou caméraman est le responsable de la transmission d’image. Il travaille sur un plateau de tournage dans l’industrie du cinéma ou sur le plateau d’une chaîne de télévision. Il peut également partir effectuer des reportages.

 

cadreur en action

 

Fiche métier

Le cadreur est un technicien chargé de la manipulation de la caméra. Dans l’industrie du cinéma, il travaille sous la direction du réalisateur et du directeur de la photographie. C’est lui qui met en marche la caméra au cours du tournage. Il a également pour mission de trouver les meilleurs plans pour chaque scène. Dans tous les cas, c’est le seul responsable de la netteté de l’image et le seul charger de faire bouger la caméra pour suivre les déplacements des acteurs. Dans certains cas, les réalisateurs s’occupent eux-mêmes du cadrage pour mieux diriger les comédiens. Mais la plupart du temps, ils donnent seulement leurs instructions aux cameramen.

Dans un studio de télévision, le cadrage est assuré par des techniciens qui prennent des angles de vue différents. Les images filmées apparaissent alors alternativement à l’écran. Les cameramen portent le plus souvent un casque qui permet à la régie de leur donner les consignes à suivre. Ils peuvent par exemple recevoir l’ordre de faire un gros plan ou faire un plan large.

Le cameraman d’une chaîne de télévision est souvent amené à faire des reportages en extérieur. Il fait alors équipe avec un journaliste et un ingénieur du son. Il trouve les meilleurs plans pour le cadrage et pour cela, a plus de liberté pour la prise de vue.

 

Les qualités nécessaires pour devenir cadreur

Ce spécialiste de l’image travaille le plus souvent en équipe. Il doit donc faire preuve d’humilité et suivre les consignes données par le directeur de la photographie ou le réalisateur à la lettre. Il doit également avoir le sens du relationnel pour ne pas intimider les acteurs, les présentateurs ou les personnes interviewées.

La rigueur et la réactivité sont des qualités indispensables à ce professionnel de l’image. En effet, certaines situations exigent qu’il prenne des initiatives. Il doit être minutieux et bien organisé, notamment lors de l’entretien de son matériel. Il doit aussi s’informer sur les évolutions technologiques concernant les matériels de prise de vue.

Autre qualité indispensable dans ce métier : posséder une excellente condition physique pour tenir la caméra à l’épaule et parfois dans des positions inconfortables. Cet atout lui sera aussi nécessaire dans certains cas lorsqu’il travaillera longtemps debout.

 

Formations et écoles

Le cadreur doit suivre des formations spécialisées pour intégrer le marché du travail. Le comité de la carte du Centre National du Cinéma ne reconnaît que deux écoles, très sélectives :

  • l’École Nationale Supérieure des Métiers de l’Image et du Son (ENSMIS ex-FEMIS)
  • l’École Nationale Supérieure Louis Lumière

Elles délivrent toutes des diplômes de niveau bac+5 :

  • Diplôme spécialisation montage de l’École nationale supérieure des métiers de l’image et du son (ENSMIS)
  • Diplôme section cinéma de l’école Louis Lumière

L’INSAS ou Institut National Supérieur des Arts du Spectacle et techniques de diffusion de Bruxelles délivre également un bac+5.

Il existe par ailleurs des écoles privées qui dispensent des formations de deux ou trois ans après le bac. Parmi les formations de niveau bac+2, on trouve :

  • le BTS métiers de l’audiovisuel, option métiers de l’image
  • le Diplôme professionnel image, spécialisation opérateur en prise de vues délivré par l’École des Métiers de la Communication (EMC)

Ceux qui le désirent peuvent suivre différentes formations et obtenir des certifications ou des diplômes de bac+3. On peut entre autres citer :

  • Le diplôme de technicien en audiovisuel, option image, prise de vues, lumière, de l’Institut international de l’image et du son (IIIS)
  • Le certificat supérieur d’audiovisuel de l’École supérieure de réalisation audiovisuelle (ESRA), option métiers de l’image
  • La Licence pro techniques et activités de l’image

 

Salaire

Un cadreur débutant touche en moyenne 1 500 € par semaine. Dans le cinéma, devenir cadreur est un parcours assez fastidieux puisqu’il faut avoir travaillé sur 3 longs métrages en tant que premier assistant. Le salaire augmente en fonction des expériences et de l’évolution de carrière.

 

Ressources en ligne

Le centre National du Cinéma et de l’Image Animée –
Le site de l’Institut National Supérieur des Arts du Spectacle et des Techniques de Diffusion de la fédération Wallonie-Bruxelles –
http://insas.be/

L'article Métier de cadreur a été posté sur PlanèteFormation.fr.

]]>
/culture/cadreur/feed/ 0
Euroskills 2016 : programme et présentation de l’événement /blog/euroskills-2016/ /blog/euroskills-2016/#respond Thu, 11 Jun 2015 22:34:04 +0000 /?p=570 Après son succès en 2010 puis en 2014, l’Euroskills, la plus importante compétition professionnelle en Europe se tiendra à Göteborg en Suède à partir du 30 novembre 2016 jusqu’au 4 décembre 2016. La Scandinavie accueillera pour la première fois ce concours qui entamera sa 6ème édition. Il réunira pendant 3 jours de compétition les meilleurs professionnels européens âgés de 25 ans au maximum, issus des concours qu’ils ont gagnés dans […]

L'article Euroskills 2016 : programme et présentation de l’événement a été posté sur PlanèteFormation.fr.

]]>
Après son succès en 2010 puis en 2014, l’Euroskills, la plus importante compétition professionnelle en Europe se tiendra à Göteborg en Suède à partir du 30 novembre 2016 jusqu’au 4 décembre 2016. La Scandinavie accueillera pour la première fois ce concours qui entamera sa 6ème édition. Il réunira pendant 3 jours de compétition les meilleurs professionnels européens âgés de 25 ans au maximum, issus des concours qu’ils ont gagnés dans leur pays. L’événement est organisé tous les deux ans et est accessible gratuitement au public.

 

Les perspectives du concours

Pas moins de 500 jeunes professionnels de moins de 25 ans ont montré l’étendue de leur compétence lors de la 5ème édition de l’Euroskills en 2014 à Lille (France). La 6ème édition promet encore plus avec une organisation mûrement pensée jusqu’aux moindres détails afin d’offrir un événement exceptionnel.

En effet, les Euroskills Göteborg 2016 prônent avant tout l’importance et la qualité de la formation professionnelle sur le Vieux Continent. L’événement vise à l’améliorer et à la vanter comme un réel tremplin vers le succès professionnel ou tout simplement vers un emploi. De grands efforts de communication sont mobilisés pour présenter toutes les possibilités de formation et de carrière, aussi bien auprès du public et des participants que des étudiants et coachs de carrière.

Grand défi planétaire depuis quelques années, l’impact environnemental du secteur professionnel est également au cœur de cette compétition qui projette de ne rien jeter à la décharge. L’objectif zéro déchet est au programme grâce à une utilisation optimisée de toutes les ressources. En même temps, la notion « durable » est introduite dans toutes les branches du concours.

 

Le programme de l’événement

Les cérémonies d’ouverture et de fermeture des Euroskills 2016 se dérouleront respectivement le 30 novembre et le 4 décembre 2016. Les compétiteurs arriveront à Göteborg le 29 novembre et partiront le 5 décembre après un séjour de 6 nuits à l’Hôtel Gothia Towers inclus dans l’ensemble des aires de la compétition. C’est d’ailleurs l’une des raisons qui attirent dans cette 6ème édition, car tous les séminaires, défis, compétitions et autres événements se déroulent sous le même toit. Les concurrents accéderont en quelques minutes à un grand espace d’exposition de 41 000m² où se déroulera le concours.

Les compétitions proprement dites se tiendront du 1er au 3 décembre 2016. Plus de 500 concurrents vont concourir pour gagner une place sur le podium dans les 30 à 35 catégories de compétences, rassemblées en 6 groupes : Fabrication et Technologie de l’ingénierie, Technologie d’Information et de Communication, Transport et Logistique, Construction et technologie du bâtiment, Arts créatifs et Mode, Services et aide à la personne.

Chaque secteur professionnel aura sa propre zone où se dérouleront ses propres compétitions, ses séminaires et ses « try-a-skill ».

 

Euroskills 2016, plus qu’un concours

Les Euroskills 2016, c’est aussi l’occasion de visiter Göteborg, une commune située sur la côte ouest de la Suède qui séduit entre autres avec l’archipel de Göteborg. Les aires de compétition ne sont par ailleurs qu’à quelques minutes de marche des hôtels, restaurants et attractions de la ville à l’image du parc d’attractions Liseberg et Universeum.

Au cours de l’évènement, le public pourra s’inspirer des talents exposés par les compétiteurs et des conférences organisées pour chaque secteur d’activité. Les participants peuvent également s’ouvrir vers d’autres horizons liés à leur compétence grâce à plusieurs acteurs. Citons parmi eux des partenaires internationaux de l’industrie, des organismes gouvernementaux, des institutions éducatives et des États membres de l’UE.

En parallèle, les évènements comme les Euroskills offrent diverses opportunités d’emploi et de développement de carrière. Et en attendant 2016, le Worldskills Competition, un autre évènement de ce type, mais à l’échelle internationale, se déroulera du 10 au 16 août 2015 à Sao Paulo au Brésil.

 

 

Euroskills 2016 en bref

6ème édition à Göteborg en Suède

Cérémonie d’ouverture : 30 novembre 2016

Cérémonie de fermeture : 4 décembre 2016

Participants : plus de 500 concurrents professionnels de moins de 25 ans

Au programme : séminaires, défis, compétitions dans un espace d’exposition de 41 000m²

Compétition : 1er au 3 décembre 2016

Domaines d’activité des participants :

  • Fabrication et Technologie de l’ingénierie
  • Technologie d’Information et de Communication
  • , Transport et Logistique
  • Construction et technologie du bâtiment
  • Arts créatifs et Mode
  • Services et aide à la personne

 

En savoir plus : http://www.euroskills.org/

L'article Euroskills 2016 : programme et présentation de l’événement a été posté sur PlanèteFormation.fr.

]]>
/blog/euroskills-2016/feed/ 0
Archéologue /culture/archeologue/ /culture/archeologue/#respond Sun, 22 Mar 2015 19:52:08 +0000 /?p=561 Spécialiste des objets anciens, l’archéologue est avant tout un passionné d’histoire et un scientifique. Son travail consiste à rechercher les vestiges de civilisations anciennes et les éventuelles traces laissées par les hommes et les animaux depuis la préhistoire.     Fiche métier L’archéologue est un homme de terrain qui effectue des fouilles sur des sites déterminés. Son but est de découvrir les vestiges d’anciennes civilisations et d’analyser les différents objets […]

L'article Archéologue a été posté sur PlanèteFormation.fr.

]]>
Spécialiste des objets anciens, l’archéologue est avant tout un passionné d’histoire et un scientifique. Son travail consiste à rechercher les vestiges de civilisations anciennes et les éventuelles traces laissées par les hommes et les animaux depuis la préhistoire.

 

responsable-archeologie

 

Fiche métier

L’archéologue est un homme de terrain qui effectue des fouilles sur des sites déterminés. Son but est de découvrir les vestiges d’anciennes civilisations et d’analyser les différents objets trouvés pour reconstituer le mode de vie des hommes qui ont occupé le périmètre dans les temps anciens. Ses travaux doivent permettre de tirer des informations sur les activités des anciens occupants du territoire et sur leurs comportements sociaux.

Ce scientifique analyse les différentes empreintes laissées par l’homme ou les animaux ainsi que les sépultures, les éclats de métal ou les fragments de poterie. Il emporte les objets trouvés au cours des fouilles dans son laboratoire pour des analyses plus approfondies, mais doit auparavant les laver et les trier.

Il travaille en collaboration avec d’autres scientifiques tels que les physiciens spécialisés dans la datation, les botanistes, zoologistes ou anthropologues pour analyser chaque élément. Il rédige ensuite son rapport dans lequel il émet des hypothèses à partir des différents indices trouvés. Il peut ensuite diffuser les résultats de ses travaux en tenant des conférences ou des expositions ou par le biais de publications.

L’archéologue peut également travailler dans un but de prévention. C’est notamment le cas de la grande majorité de ces professionnels en France, comme ceux qui sont employés par l’Institut National de Recherches Archéologiques Préventives ou INRAP. Ils sont alors chargés d’effectuer des recherches pour déceler d’éventuels vestiges à protéger sur un site convoité pour la construction de route ou de bâtiments.

 

Les qualités nécessaires pour devenir archéologue

Ce chercheur doit justifier d’une excellente condition physique puisqu’il passe la plupart de son temps à rechercher des indices sur le terrain par tous les temps. C’est également une personne qui aime le travail manuel. Son travail l’oblige souvent à manipuler différents outils, dont des pelles et des pinceaux.

Il doit en premier lieu avoir des qualités de chef d’équipe puisqu’il sera amené à diriger des équipes en tant que responsable et à organiser les fouilles. Il doit donc savoir animer ses collaborateurs en tenant compte des contraintes de temps et de sécurité ainsi que des difficultés techniques rencontrées.

Il doit également faire preuve de beaucoup de patience et de minutie. Il sera amené à inventorier les pièces trouvées, à les nettoyer et parfois à dessiner les vestiges. Son imagination et sa grande capacité d’observation doivent lui permettre de donner vie aux objets trouvés et à les faire parler.

Il a une grande aptitude à la communication puisqu’il doit publier les résultats de ses recherches par différents moyens. Il sera alors capable d’éclairer le public sur ses éventuelles conclusions. Il doit donc maîtriser différentes langues.

 

Formations et écoles

Devenir archéologue ou responsable de fouilles archéologiques nécessite des études universitaires plus ou moins longues en fonction de la carrière envisagée par l’aspirant.

Les métiers techniques par exemple sont accessibles avec un Bac+3. Différentes formations permettent d’obtenir une Licence en histoire de l’art et archéologie ou une licence professionnelle spécialité métiers de l’archéologie.

Un Bac+5 permet d’obtenir des postes à responsabilité. Il existe un Master spécialisé dans les métiers de l’archéologie ou l’archéologie préventive

Un Bac+8 permet d’exercer en tant qu’enseignant chercheur à l’Université. Ce Doctorat en archéologie est également nécessaire pour accéder à un poste de chercheur à l’INRA ou au CNRS. Il s’obtient à la suite d’un travail de recherche.

Les futurs archéologues ont le choix entre différentes écoles pour leurs formations. On peut citer entre autres :

  • L’École du Louvres
  • Les Écoles Normales Supérieures en Lettres et Sciences Humaines de Paris et de Lyon
  • L’Institut National du Patrimoine de Paris

Les apprentis archéologues peuvent participer bénévolement à des chantiers de fouilles pour mieux se mettre dans le bain. D’ailleurs, le Ministère de la Culture publie au mois d’avril la liste des chantiers nationaux accessibles aux chercheurs bénévoles.

 

Rémunération

L’archéologue peut travailler pour l’INRA, les collectivités locales ou les Musées. Dans tous les cas, il touchera en début de carrière 2 200 € bruts par mois.

L'article Archéologue a été posté sur PlanèteFormation.fr.

]]>
/culture/archeologue/feed/ 0
Formation de professeur de sport /sport/professeur-de-sport/ /sport/professeur-de-sport/#respond Mon, 26 May 2014 21:24:25 +0000 /?p=486 Le professeur de sport se charge d’initier les élèves de collège ou de lycée à la théorie et à la pratique de plusieurs disciplines sportives. Il exerce principalement son métier d’enseignant sur un terrain, dans un gymnase ou sur une piste d’athlétisme.     Fiche métier Avant tout, il ne faut pas confondre le professeur de sport et le professeur d’éducation physique et sportive (EPS). Le premier dépend du ministère […]

L'article Formation de professeur de sport a été posté sur PlanèteFormation.fr.

]]>
Le professeur de sport se charge d’initier les élèves de collège ou de lycée à la théorie et à la pratique de plusieurs disciplines sportives. Il exerce principalement son métier d’enseignant sur un terrain, dans un gymnase ou sur une piste d’athlétisme.

 

photo d'un cours de sport

 

Fiche métier

Avant tout, il ne faut pas confondre le professeur de sport et le professeur d’éducation physique et sportive (EPS). Le premier dépend du ministère des Sports et n’enseigne qu’une seule discipline tandis que le second dépend du ministère de l’Éducation nationale et initie ses élèves à un vaste éventail d’activités : activités en pleine nature (cross, course d’orientation), sports en face à face (tennis, ping-pong), sports collectifs (foot, basket, rugby) ou individuels (endurance, gymnastique, natation).

En plus de transmettre les règles et techniques du sport qu’il enseigne, il promeut en même temps des valeurs civiques. Il partage à ses apprenants le respect des règles et l’esprit d’équipe ainsi que le sens de l’initiative, tout en les aidant à développer leurs capacités motrices.

 

Les qualités nécessaires pour devenir professeur de sport

L’animation de la discipline sportive qu’il enseigne demande une bonne connaissance des règlements, des techniques et de sa pratique. Pour exercer ce métier, il faudra également veiller à conserver une bonne condition physique et une hygiène de vie irréprochables tout au long de la carrière.

En tant que professeur, il faudra être pédagogue, savoir partager des connaissances et en même temps des valeurs civiques. Il est également conseillé de faire preuve d’une certaine autorité pour se faire écouter et respecter.

La vigilance et le dynamisme sont également des qualités indispensables pour devenir professeur de sport, car son quotidien n’est jamais de tout repos, d’autant plus qu’il est le garant de la sécurité de ses apprenants.

 

Formation et écoles

Les enseignants du premier et second degré de l’enseignement public sont recrutés au niveau master 2 (bac + 5). Pour se présenter au recrutement, il faudra passer par un concours obligatoire :

  • soit par le CAPEPS ou certificat d’aptitude au professorat d’éducation physique et sportive accessible en 1re année de master (bac + 4) ;
  • soit par l’agrégation d’EPS après le master (bac + 5).

La licence (bac+3) la plus adaptée pour préparer le Capeps est la licence STAPS (Sciences et techniques des activités physiques et sportives). De nombreux masters conduisent ensuite au concours du Capeps comme :

  • mouvement, sport, santé ;
  • entraînement, préparation physique ;
  • enseignement de l’éducation physique ;
  • activités physiques adaptées pour la santé.

Une fois le concours réussi, le professeur stagiaire suit une formation en alternance en 2e année de master (à temps partiel). Il ne deviendra titulaire qu’après validation de ses compétences en M2. Sinon, il faut une licence STAPS et un master pour les professeurs d’EPS de la Ville de Paris.

 

Rémunération

Les professeurs des établissements privés sous contrat d’association avec l’État sont recrutés sur concours. Ils sont donc liés par contrat avec l’État, mais ne sont pas fonctionnaires. Toutefois, leurs conditions et salaires sont les mêmes par rapport au secteur public. Pour un professeur de sport titulaire du Capeps (certifié), le salaire est en moyenne de 1700 € nets par mois en début de carrière. S’il est agrégé, il touche 2000 € mensuels environ en début de carrière.

L'article Formation de professeur de sport a été posté sur PlanèteFormation.fr.

]]>
/sport/professeur-de-sport/feed/ 0
Les conditions d’obtention du BAFA /blog/conditions-obtention-bafa/ /blog/conditions-obtention-bafa/#respond Thu, 01 May 2014 21:51:33 +0000 /?p=481 Vous désirez passer votre BAFA, mais de nombreuses zones d’ombre vous empêchent d’y voir plus clair ? Le Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur en accueils collectifs de mineurs (BAFA) donne la possibilité à une personne d’encadrer de façon professionnelle des enfants, mais aussi des adolescents dans des centres de loisirs ou de vacances. Ensemble, faisons un point sur le BAFA. Qu’est-ce que le BAFA et à qui s’adresse-t-il ? En France pour […]

L'article Les conditions d’obtention du BAFA a été posté sur PlanèteFormation.fr.

]]>
Vous désirez passer votre BAFA, mais de nombreuses zones d’ombre vous empêchent d’y voir plus clair ? Le Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur en accueils collectifs de mineurs (BAFA) donne la possibilité à une personne d’encadrer de façon professionnelle des enfants, mais aussi des adolescents dans des centres de loisirs ou de vacances. Ensemble, faisons un point sur le BAFA.

logo du bafa

Qu’est-ce que le BAFA et à qui s’adresse-t-il ?

En France pour travailler avec des jeunes ou s’occuper d’enfants il est parfois nécessaire, voire recommander de disposer d’un diplôme dénommé BAFA. Pour la personne qui souhaite vous confier ses enfants, c’est une preuve que vous disposez des aptitudes requises.

Bien qu’étant un diplôme non professionnel, il confère à son détenteur des aptitudes qui garantissent aussi bien la sécurité physique que morale des mineurs à encadrer. Il permet aussi à une personne de mettre en œuvre de façon efficace des projets pédagogiques pour orienter convenablement les mineurs et les enfants. La capacité de gérer des activités quotidiennes et la qualification de pouvoir accompagner les enfants sont également des compétences que confère le BAFA.

Tout ceci en vue d’offrir aux enfants et aux adolescents des activités éducatives et ludiques qui seront en adéquation avec leurs besoins après la période des cours (les week-ends, par exemple) ou pendant les vacances.

Le BAFA s’adresse en premier lieu aux personnes qui désirent intervenir dans les métiers de l’animation, du social et parfois même de l’enseignement. Aujourd’hui, de plus en plus de personnes faisant du baby-sitting sont titulaires d’un BAFA.

Pour pouvoir obtenir le BAFA, il est obligatoire d’avoir 17 ans révolus lors du premier jour de l’inscription à la session de formation. Mais il est possible de s’inscrire sur le site de l’organisme délivrant ce diplôme 3 mois avant.

Comment passer son BAFA ?

L’obtention du BAFA passe obligatoirement par la participation du futur animateur à deux formations de sessions théoriques et un stage pratique (la validation de ce stage pratique BAFA sera un passage obligé pour l’obtention de la formation) qui se décline comme suit :

  • La session de formation générale :

Elle s’étale sur une période ne dépassant pas les 3 mois et dure 8 jours. Selon la disponibilité du postulant, elle peut être effectuée de manière continue ou discontinue. Pour l’inscription, elle devra être faite au choix, dans un organisme agréé par le ministère de la Jeunesse et des Sports. En cas de réussite, vous obtiendrez la qualité d’animateur stagiaire.

Toutefois, il est à noter que ces différentes étapes doivent être faites dans l’ordre et dans une période n’excédant pas les 30 mois au total entre la fin et le début de la formation. S’ajoute à cela le fait qu’il soit impératif de commencer le stage pratique dans un délai de 18 mois au sortir de la formation générale.

  • Le stage pratique :

Celui-ci s’effectue sur une durée s’étalant de 14 jours entiers ou 28 demi-journées. Pour acquérir parfaitement les meilleures connaissances et comme, son nom l’indique, ce stage se déroule obligatoirement en séjour de vacances, en accueil de loisirs, en accueil de jeunes ou en accueil de scoutisme régulièrement déclaré.

  • La session d’approfondissement ou de qualification

Cette session se différencie des autres dans la mesure où vous aurez le choix de passer deux types de sessions : une dédiée à l’approfondissement et l’autre à la qualification.

La première c’est-à-dire la session d’approfondissement s’étale sur une durée d’au moins 6 jours et permet au candidat d’approfondir ses aptitudes pour la fonction d’animateur. Qu’elle soit effectuée de façon continue ou discontinue, elle ne peut excéder les deux mois.

La session de qualification quant à elle dure 8 jours et offre la possibilité à l’animateur de bénéficier de compétences dans des domaines éducatifs et sportifs bien spécifiques comme la surveillance de baignade, la randonnée ou encore la voile. Ainsi, l’animateur aura les aptitudes nécessaires pour mener des activités précises avec les enfants sous sa tutelle.

L'article Les conditions d’obtention du BAFA a été posté sur PlanèteFormation.fr.

]]>
/blog/conditions-obtention-bafa/feed/ 0
Missions de la Direction Départementale du Travail, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle /blog/missions-de-direction-departementale-du-travail-de-lemploi-et-de-la-formation-professionnelle/ /blog/missions-de-direction-departementale-du-travail-de-lemploi-et-de-la-formation-professionnelle/#respond Sun, 27 Apr 2014 15:18:12 +0000 /?p=476 En France, la Direction Départementale du Travail, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle ou DDTEFP est un service déconcentré dépendant des ministères en charge du travail et de l’emploi. Au sein du Service Public de l’Emploi (SPE), elle coordonne l’intervention de ses partenaires institutionnels (Délégation aux Droits des Femmes et à l’Égalité, APEC, ANPE et ANPE) pour mener à bien ses missions.     Faire respecter le droit du […]

L'article Missions de la Direction Départementale du Travail, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle a été posté sur PlanèteFormation.fr.

]]>
En France, la Direction Départementale du Travail, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle ou DDTEFP est un service déconcentré dépendant des ministères en charge du travail et de l’emploi. Au sein du Service Public de l’Emploi (SPE), elle coordonne l’intervention de ses partenaires institutionnels (Délégation aux Droits des Femmes et à l’Égalité, APEC, ANPE et ANPE) pour mener à bien ses missions.

 

logo ddtefp

 

Faire respecter le droit du travail

La Direction Départementale du Travail, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle (DDTEFP) assure avant tout le contrôle de l’application du code du travail dans les entreprises du secteur industriel, commercial et artisanal par le biais des inspecteurs et contrôleurs du travail. En parallèle, elle vise à favoriser l’emploi et la formation professionnelle en proposant des aides.

 

Informer, conseiller

En plus de veiller au respect du droit du travail dans les entreprises, la DDTEFP conseille et informe autour de ce droit. En effet, elle informe les entreprises (employeurs et employés) sur la législation du travail dans tous ses aspects, sur la représentation des salariés au sein de l’entreprise par exemple, ou encore les conditions d’embauche. Il en est de même pour les procédures de licenciement, la protection des jeunes et des travailleurs handicapés, et bien d’autres points.

A destination des chefs d’entreprises en particulier, la DDTEFP conseille tout spécifiquement lors de l’établissement de plans sociaux pour éviter les suppressions d’emploi. Elle met même en œuvre une politique active de l’emploi en soutenant les entreprises qui souhaitent créer des emplois. Cela est également valable pour celles qui rencontrent des difficultés économiques, durables ou passagères.

 

Former, orienter et promouvoir l’emploi

La DDTEFP a pour troisième et dernière mission de se charger de mettre en œuvre la politique gouvernementale concernant l’emploi et la formation professionnelle. Pour les demandeurs d’emploi, elle participe à la gestion des mesures d’insertion et de formation des publics en difficulté. Elle encourage le développement local en collaboration avec les différents acteurs économiques du département, on note  :

  • les particuliers
  • les entreprises
  • les associations
  • les collectivités territoriales
  • les organismes consulaires
  • les organismes professionnels

Elle organise et finance même des actions de formations en liaison avec le Pôle-emploi afin d’encourager l’insertion des personnes en situation difficile.

Pour les travailleurs handicapés, la DDTEFP travaille avec la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (ancienne COTOREP ou commission technique d’orientation et de reclassement des personnes handicapées). Avec l’aide de cette commission, elle établit des actions pour insérer les travailleurs handicapés dans le monde de l’emploi.

L'article Missions de la Direction Départementale du Travail, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle a été posté sur PlanèteFormation.fr.

]]>
/blog/missions-de-direction-departementale-du-travail-de-lemploi-et-de-la-formation-professionnelle/feed/ 0
Formation de maître d’hôtel /tourisme/maitre-dhotel/ /tourisme/maitre-dhotel/#respond Thu, 24 Apr 2014 22:23:33 +0000 /?p=472 Malgré son appellation, un maître d’hôtel ne travaille pas forcément dans un hôtel, mais peu également faire partie de l’effectif dans des grands restaurants. Ce métier se focalise sur l’accueil des clients et leur satisfaction par l’organisation de tout le personnel et de toutes les activités au sein de l’établissement.     Fiche métier Le maître d’hôtel est le supérieur hiérarchique de l’ensemble du personnel d’un grand restaurant, après le […]

L'article Formation de maître d’hôtel a été posté sur PlanèteFormation.fr.

]]>
Malgré son appellation, un maître d’hôtel ne travaille pas forcément dans un hôtel, mais peu également faire partie de l’effectif dans des grands restaurants. Ce métier se focalise sur l’accueil des clients et leur satisfaction par l’organisation de tout le personnel et de toutes les activités au sein de l’établissement.

 

photographie d'une salle où officie un maitre d'hotel

 

Fiche métier

Le maître d’hôtel est le supérieur hiérarchique de l’ensemble du personnel d’un grand restaurant, après le directeur ou le propriétaire. Il s’occupe du recrutement des serveurs, des commis, des chefs de rang, assure les formations nécessaires à leur intégration dans l’équipe et les supervise tout au long des services. Il peut également participer à la gestion ou promotion du restaurant et sert d’intermédiaire entre tous les corps de métier dans l’établissement.

Sa principale mission est d’accueillir les clients à l’entrée puis de les rediriger vers une table selon le nombre de places demandées. En remettant le menu et en prenant les commandes, il peut s’appliquer à créer une ambiance conviviale en suggérant généralement le vin approprié aux plats choisis. Il va ensuite apporter la commande au chef de rang, tout en veillant à son exécution.

Durant les services, le maître d’hôtel passe de table en table pour s’enquérir de la satisfaction des clients (ou éventuellement relever les remarques). Il pourra notamment participer aux services en réalisant des flambages, ou en découpant la viande par exemple. Après cela, il va diriger son équipe afin de remettre la salle en ordre pour le service suivant.

 

Les qualités nécessaires pour devenir maître d’hôtel

Bien qu’elle représente un plus pour ce métier, les connaissances en cuisine est loin d’être la principale qualité requise. Le poste de maître d’hôtel est avant tout un métier qui demande une grande capacité physique du fait de fréquents déplacements, et va-et-vient. Les horaires d’activité ne sont pas toujours réguliers, certains travaillent de nuit quand d’autres travaillent le jour, en fonction du planning instauré par l’établissement.

L’élément le plus important parmi les qualités requises est évidemment le sens du contact humain, qui combine courtoisie, aisance relationnelle, écoute du client, empathie et attitude commerciale. Cela demande aussi de la diplomatie, de la dextérité, d’une connaissance en langues étrangères, ainsi qu’une résistance psychologique contre la pression.

Enfin, en tant que « chef d’orchestre » dans le restaurant, le maître d’hôtel doit disposer d’une forte capacité de commandement, d’encadrement, d’organisation pour mieux se faire entendre et comprendre par son équipe.

 

Formation et écoles

Pour exercer la fonction de maître d’hôtel, l’idéal est d’être titulaire d’un diplôme équivalent au bac+2 comme le BTS hôtellerie-restauration, option art culinaire, art de la table et du service; option mercatique et gestion hôtelière. Néanmoins, il est possible d’accéder à ce métier avec un diplôme de niveau bac comme le :

  • Bac pro commercialisation et services en restauration
  • Bac techno hôtellerie

Dans les deux cas, la formation devra être complétée par quelques mois d’apprentissage sur le terrain.

 

Rémunération

Un maître d’hôtel touche une rémunération mensuelle allant de 1600 à 2600 € par mois, un salaire qui dépend de la catégorie et de la taille de l’établissement.

L'article Formation de maître d’hôtel a été posté sur PlanèteFormation.fr.

]]>
/tourisme/maitre-dhotel/feed/ 0
Interprète /communication/interprete/ /communication/interprete/#respond Mon, 14 Apr 2014 20:56:23 +0000 /?p=464 Le travail d’un interprète se focalise principalement sur la transposition orale d’un discours. Ce métier s’est étendu sur plusieurs domaines grâce aux nouvelles technologies d’information et de communication, pour devenir le plus important des métiers de langues.     Fiche métier L’interprète s’apparente à un traducteur oral qui écoute un discours en vue de le transposer dans la langue souhaitée. Il n’est pas obligé de respecter le fond et/ou la […]

L'article Interprète a été posté sur PlanèteFormation.fr.

]]>
Le travail d’un interprète se focalise principalement sur la transposition orale d’un discours. Ce métier s’est étendu sur plusieurs domaines grâce aux nouvelles technologies d’information et de communication, pour devenir le plus important des métiers de langues.

 

photographie d'une interprète au travail

 

Fiche métier

L’interprète s’apparente à un traducteur oral qui écoute un discours en vue de le transposer dans la langue souhaitée. Il n’est pas obligé de respecter le fond et/ou la forme du texte original, mais il doit en évoquer l’essentiel en prenant des notes lors de l’intervention de l’orateur. Ce métier peut s’exercer différemment selon le type d’interlocuteur.

Ainsi, un interprète de liaison intervient momentanément lors d’une réunion ou une conférence composée de membres restreints. Il peut s’agir d’une négociation commerciale, d’une conférence de presse, ou encore d’un discours du président étranger d’une association.

L’interprète de conférence quant à lui donne ses versions du discours quelques minutes après l’intervention de l’orateur. Muni d’un casque sur les oreilles, il exerce souvent dans une cabine ou dans un local isolé. C’est notamment le cas pour l’interprétation d’un rapport en direct d’un journaliste télévisé en mission, par exemple. Ce métier s’exerce généralement sous le statut de freelance, mais des organismes internationaux et des entreprises recrutent aussi des interprètes par concours ou par candidature spécifique.

 

Les qualités nécessaires pour devenir interprète

La connaissance de deux ou plusieurs langues n’est pas la seule qualité exigée pour le métier d’interprète. Ce poste touche effectivement plusieurs domaines et impose ainsi diverses connaissances dans chaque secteur : enjeu des débats et relations de causalité. L’interprète devra également maîtriser tous les termes techniques utilisés et les plus explicites dans chaque domaine.

Par ailleurs, ce métier demande une forte capacité de concentration, une résistance au stress, une perspicacité ainsi qu’une grande culture générale. L’interprète pourra ainsi évoquer facilement le non-dit ou décrypter les touches d’humour de l’orateur pour que le message passe de façon naturelle.

 

 

Formation et écoles

Pour devenir interprète, il faut au minimum maîtriser 2 langues en plus de sa langue maternelle et bien évidemment avoir suivi les formations adéquates notamment en traduction et interprétariat. Il y a par exemple celles qui sont proposées par L’Institut supérieur d’interprétariat et de traduction à Paris (ISIT) et l’ESIT à Paris 3 (l’école supérieure d’interprètes et de traducteurs).

L’ISIT recrute sur concours pour la section interprétariat de conférence des étudiants à bac + 3. La formation débouche sur le diplôme d’interprète de conférence (bac + 5). L’ESIT recrute sur concours également pour sa section interprétation des titulaires d’un diplôme bac + 3. La formation débouche sur un master professionnel (bac + 5) et dure 2 ans.

Il existe en parallèle des licences et des masters professionnels proposés par la filière universitaire.

Bac+3 : Licence Pro

  • langues et cultures étrangères (Lille 3)
  • traduction interprétation (Perpignan)
  • langues de spécialité université catholique de l’Ouest

 

Bac+5 : Master Pro

  • interprétation de conférence (Paris 3)
  • langues et marchés des médias européens (Dijon)
  • langues, littératures et civilisations étrangères (Chambéry, Nancy, Orléans, Paris 4 et 7 et Poitiers)

 

 

Rémunération

En début de carrière, un interprète gagne 1900 € bruts par mois en moyenne. Un interprète de conférence indépendant est quant à lui rémunéré à la journée et touche entre 500 et 1000 € bruts par jour en moyenne en plus du défraiement.

Ressources :

Le site de l’Institut supérieur d’interprétariat et de traduction : http://www.isit-paris.fr/

L'article Interprète a été posté sur PlanèteFormation.fr.

]]>
/communication/interprete/feed/ 0
Compte personnel de formation et la nouvelle réforme de la formation /blog/compte-personnel-de-formation-et-la-nouvelle-reforme-de-la-formation/ /blog/compte-personnel-de-formation-et-la-nouvelle-reforme-de-la-formation/#respond Sun, 06 Apr 2014 15:05:14 +0000 /?p=460 Le 1er janvier 2015, ce que l’on dénommait droit individuel à la formation (DIF) prendra la dénomination de compte personnel de formation (CPF). Ce changement de nom intervient dans la même foulée qu’une réforme présentée lors du conseil de ministre du 22 janvier 2013 par le ministre du Travail Michel Sapin.   La récente réforme de la formation Ce projet de loi a été définitivement adopté à l’Assemblée nationale le […]

L'article Compte personnel de formation et la nouvelle réforme de la formation a été posté sur PlanèteFormation.fr.

]]>
Le 1er janvier 2015, ce que l’on dénommait droit individuel à la formation (DIF) prendra la dénomination de compte personnel de formation (CPF). Ce changement de nom intervient dans la même foulée qu’une réforme présentée lors du conseil de ministre du 22 janvier 2013 par le ministre du Travail Michel Sapin.

 

La récente réforme de la formation

Ce projet de loi a été définitivement adopté à l’Assemblée nationale le 7 février 2014 à la suite d’un débat de trois jours. Cette réforme de la formation professionnelle émane de l’accord national interprofessionnel, signé avec les partenaires sociaux du 14 décembre de l’année précédente.

Quels sont les principaux changements de cette réforme tant attendue ?

Contrairement à son prédécesseur, le CPF accompagnera autant tout au long de leurs carrières les salariés que les personnes à la recherche d’un emploi. Il en est de même pour les jeunes (à partir de 16 ans) à la recherche d’un premier emploi. Avec le droit individuel à la formation (DIF), les droits obtenus chez un employeur n’étaient pas transférables. Avec le CPF, les salariés seront en mesure de transférer leurs droits chez un autre employeur. La seule petite question qui pourrait tarauder les esprits de tout un chacun c’est le fonctionnement de la transférabilité pour les emplois avec des contrats temporaires. Aussi, on serait tenté de se poser la question si tous les contrats permettent d’acquérir ses droits.

Autre point intéressant avec le CPF : l’augmentation du plafond des heures de formation qui passe de 120 heures à 150 heures sur une période de 9 ans. Selon de nombreux observateurs, avec l’ancien système les crédits d’heures accordés par le DIF ne permettaient pas une formation efficiente et adéquate des salariés. Il est d’ailleurs prévu de trouver un dispositif complémentaire permettant aux salariés de bénéficier d’un crédit d’heures allant au-delà de 150 heures autorisées.
Pour le calcul des heures, elles seront cumulées en raison de 20 heures par année de travail à temps complet pendant 6 ans. À partir de 120 heures, elles seront comptabilisées 10 heures par années pendant 3 années jusqu’à 150 heures.

Toujours avec la formation des salariés, les entreprises seront contraintes de financer les formations professionnelles de leurs employées à hauteur de 0, 55 % pour des structures ayant moins de 10 salariés et de 1 % pour celles dont l’effectif est de 10 personnes ou plus. Il est par ailleurs à noter que les salariés seront en mesure d’utiliser ses heures de formation sans le feu vert préalable, à la seule condition que la formation effectuée se fasse en dehors des heures de travail.

Pour ce qui est des formations principalement visées par le CPF, elles seront déterminées après la mise sur pied d’organismes paritaires. Les formations qui décrocheront le gros lot sont celles qui seront en mesure de soutenir la politique économique de la France. Dans l’optique de pouvoir informer valablement et de façon individuelle les actifs sur leur situation vis-à-vis du CPF, il a également été décidé de la mise en place un portail web entièrement sécurisé. Chacun pourra donc accéder à son compteur CPF de façon personnelle et en temps réel.

Infographie du compte personnel de formation

Infographie sur le compte personnel de formation. Crédits : Service d’Information du Gouvernement.

L'article Compte personnel de formation et la nouvelle réforme de la formation a été posté sur PlanèteFormation.fr.

]]>
/blog/compte-personnel-de-formation-et-la-nouvelle-reforme-de-la-formation/feed/ 0
Directeur artistique /culture/directeur-artistique/ /culture/directeur-artistique/#respond Fri, 04 Apr 2014 09:16:17 +0000 /?p=444 Également appelé DA, le directeur artistique traduit en images le ou les messages que son client souhaite transmettre dans une campagne publicitaire. Mais son rôle ne se limite pas uniquement à la création. Il supervise également la réalisation de la campagne pour lui donner du style, de la personnalité, et surtout pour qu’il corresponde à la demande du client.     Fiche métier L’objectif d’un directeur artistique est de faire […]

L'article Directeur artistique a été posté sur PlanèteFormation.fr.

]]>
Également appelé DA, le directeur artistique traduit en images le ou les messages que son client souhaite transmettre dans une campagne publicitaire. Mais son rôle ne se limite pas uniquement à la création. Il supervise également la réalisation de la campagne pour lui donner du style, de la personnalité, et surtout pour qu’il corresponde à la demande du client.

 

illustration du métier de directeur de création

 

Fiche métier

L’objectif d’un directeur artistique est de faire passer des messages par l’image tout en supervisant la réalisation de la campagne sur lequel il travaille avec son équipe. Pour cela, il doit accomplir trois missions : concevoir, superviser, élaborer une charte et assurer le suivi technique. Dans tous les cas, il est sous la responsabilité du directeur de création.

Lorsqu’il conçoit une campagne, il travaille en étroite collaboration avec le concepteur-rédacteur qui, lui, s’occupe de l’écriture du slogan ou du message de lancement d’un produit. Pour cela, il réalise une esquisse (ou rough), un story-board (scénario d’un film sous forme de BD pour la télévision), ou tout simplement une maquette qu’il dessine à la main ou sur ordinateur s’il travaille dans la publicité. S’il est dans la presse et l’édition en revanche, il élaborera une charte graphique qui précisera notamment la taille des photos, le choix des styles de caractères ou l’emplacement du logo.

Une fois le projet validé par le client, il peut commencer à le réaliser avec l’aide de son équipe notamment composée de photographes, de graphistes et de réalisateurs si le projet touche l’audiovisuel. Enfin, sa dernière mission consiste à assurer le suivi technique du projet ainsi que le contrôle de l’impression ou du tournage.

 

Les qualités nécessaires pour devenir directeur artistique

Le directeur artistique est une personne autonome, gestionnaire, rigoureuse et réactive vu sa responsabilité, les délais ainsi que le budget à respecter pour réaliser le projet. La polyvalence est également une qualité indispensable puisqu’il doit maîtriser plusieurs domaines comme la photographie, l’infographie (CAO, PAO), la composition, la photogravure ou encore l’imprimerie.

Dans cette optique, il faudra être curieux et créatif puisque tout le travail est basé sur l’art et la création, sur de nouvelles idées. Pour renouveler sa créativité, il est en permanence à l’affût des nouvelles tendances culturelles quel que soit le domaine artistique concerné (vidéo, peinture, cinéma, mode). Enfin, pour accéder à ce poste, un grand sens de la persuasion est également indispensable afin de convaincre le client de son bien-fondé.

 

Formation et écoles

Pour devenir directeur artistique, il existe plusieurs types de formations, du niveau bac+2 au niveau bac+5. Dans tous les cas, une formation en arts graphiques est indispensable. Voici quelques exemples de diplômes à obtenir :

bac + 2

  • BTS Design graphique option communication et médias imprimés ; communication et médias numériques
  • BTS Design de communication espace et volume

bac + 3

  • Graphisme publicitaire
  • DNAT Diplôme national d’arts et techniques option design graphique
  • Design graphique et motion design (Gobelins)
  • Licence pro métiers de l’édition spécialité communication visuelle, conception graphique et multimédia

bac + 5

  • Concepteur-créateur en arts décoratifs (ENSAD)
  • DNSEP Diplôme national supérieur d’expression plastique option communication
  • Directeur artistique en art graphique et design numérique ; en communication visuelle et multimédia

Rémunération

Le salaire d’un directeur artistique dépend avant tout de son expérience. S’il est débutant, il gagne entre 1800 et 2300 € par mois, et entre 2100 et 5000 € mensuels s’il est DA senior. Dans les deux cas, sa rémunération mensuelle est constituée d’un salaire fixe et d’une part variable. Cette dernière se calcule en fonction des performances et du chiffre d’affaires de l’agence.

 

 

Ressources :

Site de l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs (ENSAD) : http://www.ensad.fr/

Page web de l’École supérieure de design, d’art graphique et d’architecture intérieure de Penninghen : http://www.penninghen.fr/presentation-art-graphique-direction-artistique/

L'article Directeur artistique a été posté sur PlanèteFormation.fr.

]]>
/culture/directeur-artistique/feed/ 0
Quelques conseils pour trouver une formation en alternance  /blog/quelques-conseils-pour-trouver-une-formation-en-alternance/ /blog/quelques-conseils-pour-trouver-une-formation-en-alternance/#respond Tue, 01 Apr 2014 22:28:21 +0000 /?p=449 Aujourd’hui, les entreprises, qu’elles soient grandes ou petites, sont particulièrement disposées à embaucher un jeune diplômé dont la formation sera totalement en adéquation avec son futur emploi. Les jeunes de moins de 26 ans devront pour se faire alterner cours théoriques et formation professionnelle au cours d’une formation en alternance. Nous reviendrons à travers cet article sur le chemin à arpenter pour mettre la main sur un solide contrat en […]

L'article Quelques conseils pour trouver une formation en alternance  a été posté sur PlanèteFormation.fr.

]]>
Aujourd’hui, les entreprises, qu’elles soient grandes ou petites, sont particulièrement disposées à embaucher un jeune diplômé dont la formation sera totalement en adéquation avec son futur emploi. Les jeunes de moins de 26 ans devront pour se faire alterner cours théoriques et formation professionnelle au cours d’une formation en alternance. Nous reviendrons à travers cet article sur le chemin à arpenter pour mettre la main sur un solide contrat en alternance, en partant du fait que c’est le bénéficiaire qui devra trouver lui-même l’entreprise qui l’accueillera par la suite.

 

illustration des recruteurs en alternance

Comment s’y prendre pour obtenir le bon contrat d’alternance ?

Cette question fréquente est souvent source de stress pour les étudiants, c’est pourquoi il est nécessaire d’établir un programme spécifique des actions à réaliser.

Avant de vous lancer à l’aventure, vous devez identifier avec minutie, six à 12 mois au préalable, les entreprises qui pourront être potentiellement intéressées par votre formation, mais également par vos compétences. Vous perdrez du temps en envoyant vos CV à des entreprises qui ne seront pas intéressées par vos diplômes où qui recherchent des profils très précis.
Pour une meilleure orientation, vous pouvez vous tourner vers le responsable des relations avec les entreprises de votre université ou de votre école. Il sera à même de vous orienter convenablement tout en vous fournissant un lot d’informations et de conseils fort pratiques.

Les établissements supérieurs publics et privés en France organisent chaque année des forums et des ateliers avec de grandes entreprises et des PME/PMI. Ces forums de rencontre sont l’occasion idéale pour discuter directement avec les recruteurs de ces entreprises. Ces dernières offrent des stages de découverte en entreprise, des stages professionnels, mais aussi des possibilités d’embauches à terme. Il est important de profiter de ces échanges directs pour faire parvenir des documents de type curriculum vitae et lettres de motivation, ils permettront de rappeler les responsables du recrutement à votre bon souvenir lorsque le moment sera venu.

 

Où trouver des formations en alternance ?

Il ne faut jamais mettre tous les œufs dans le même panier lorsque vous recherchez un contrat d’alternance. Ne misez pas uniquement sur votre école ou sur les éventuelles relations d’une personne de votre entourage pour trouver l’entreprise qui vous accueillera.
Le site de Pôle Emploi renferme de nombreuses offres fortes intéressantes pour obtenir un bon contrat professionnel et d’apprentissage selon votre formation et la région dans laquelle vous vous trouvez. Vous en trouverez également sur portail web de l’association nationale pour la formation professionnelle des adultes (AFPA) des annonces pour ce type de contrat de travail.

En bonne place sur le classement des meilleurs endroits pour trouver un contrat d’alternance figurent les Chambres de Commerce et d’Industrie (CCI) et les Chambres de Métiers et d’Artisanat. Ces structures travaillent en étroite collaboration avec des milliers d’entreprises en France. Lorsque ces entreprises désirent recruter, elles publient des annonces dans les chambres de commerce auxquelles elles sont affiliées.

illustration d'une recherche d'alternance sur internetPour terminer, pensez à exploiter au mieux la puissance d’internet. En réalisant une requête rapide grâce aux moteurs de recherche, vous trouverez des sites spécialisés ou des forums qui proposent des annonces pour des contrats d’alternance.
Remixjob, le leader du secteur est un site qui publie des annonces d’emploi dans le secteur de l’informatique. Il a comme partenaire des entreprises telles que Deezer, Orange, Dailymotion ou Netvibes. N’hésitez pas non plus à pousser plus loin en allant consulter le site des Missions locales ou des Centres d’Information Jeunesse (CIJ).

Ces deux structures ont pour vocation d’orienter les jeunes et de les aider dans leurs démarches en vue de trouver un emploi.
En somme, plus vous élargirez votre champ de vision pour la recherche d’un contrat solide, plus vos chances de pouvoir sélectionner parmi un panel d’offres correspondant exactement à votre profil seront grandes. Enfin, et même si ce média est actuellement en perte de vitesse, n’oubliez pas de jeter un œil sur les rubriques consacrées à l’emploi de la presse écrite.

Pour en savoir plus sur le sujet, parcourez notre dossier : /dossier/formation-en-alternance/

L'article Quelques conseils pour trouver une formation en alternance  a été posté sur PlanèteFormation.fr.

]]>
/blog/quelques-conseils-pour-trouver-une-formation-en-alternance/feed/ 0
Courtier en assurance /finance/courtier-en-assurance/ /finance/courtier-en-assurance/#respond Sun, 30 Mar 2014 22:05:26 +0000 /?p=437 Pour trouver le meilleur contrat d’assurance au meilleur prix, on fait très souvent appel au courtier en assurances. Il s’occupe de passer en revue toutes les offres disponibles sur le marché pour sélectionner le contrat d’assurance correspondant au mieux aux besoins et au budget de son client.     Fiche métier La principale mission d’un courtier en assurances est d’aider le client à choisir un contrat d’assurance adapté à son […]

L'article Courtier en assurance a été posté sur PlanèteFormation.fr.

]]>
Pour trouver le meilleur contrat d’assurance au meilleur prix, on fait très souvent appel au courtier en assurances. Il s’occupe de passer en revue toutes les offres disponibles sur le marché pour sélectionner le contrat d’assurance correspondant au mieux aux besoins et au budget de son client.

 

image de la mission d'un courtier

 

Fiche métier

La principale mission d’un courtier en assurances est d’aider le client à choisir un contrat d’assurance adapté à son profil, à ses besoins et à son budget. Pour cela, il sélectionne, compare plusieurs offres entre elles, et n’hésite pas à négocier un tarif intéressant. Mais sa mission ne se limite pas à trouver un contrat à son client. Il le conseille également, l’accompagne et défend ses intérêts jusqu’au bout.

Pour que la victime obtienne par exemple un remboursement équitable dans des délais satisfaisants, il n’hésite pas à intervenir auprès de l’assureur. Dans cette même optique, il monte avec son client tous les dossiers administratifs (codification et tarification) qui couvrent en général des risques standardisés comme l’accident, la maladie, l’incendie, l’assurance vie, ou encore la réassurance.

De manière générale, le courtier est un travailleur indépendant. Il s’occupe donc en même temps de la gestion et du recrutement du personnel, de la gestion financière de son cabinet et de la gestion de toutes les opérations techniques et administratives, de la leur répartition au contrôle en passant par le suivi.

 

Les qualités nécessaires pour devenir courtier

Le courtier en assurances est avant tout une personne rigoureuse, avec un grand sens de la précision puisqu’il doit exactement répondre aux besoins de ses clients. C’est aussi une personne curieuse puisqu’il doit constamment rester informé sur la moindre innovation dans les prestations proposées par les compagnies d’assurances.

Autre qualité indispensable pour accéder à ce métier : la disponibilité vu qu’il travaille souvent à des horaires irréguliers, sur terrain ou au bureau. Et pourtant, il doit toujours rester joignable pour ses clients.

Vu que le courtier en assurances côtoie un grand nombre de personnes, il doit avoir une grande capacité relationnelle et toutes les qualités d’un commercial à savoir : la courtoisie, la persévérance, la persuasion et la patience notamment.

 

Formation et écoles

Le courtier en assurance possède de fortes compétences en assurance bien évidemment, mais aussi en droit grâce à des formations qui s’échelonnent de bac+2 à bac+5 et plus. Voici quelques exemples de formations :

Bac + 2

  • DUT carrières juridiques ;
  • DEUST banque organismes financiers et de prévoyance ;
  • BTS assurance ; management des unités commerciales ;

Bac + 3

  • Licences pro banque, assurance, finance, spécialité assurances ; assurance, spécialité gestion juridique des contrats d’assurance ;

Bac + 5 et plus

  • Diplôme d’ingénieur ;
  • Diplôme de l’École nationale d’assurances (ENASS) ;
  • Diplôme d’école supérieure de commerce et de gestion ;
  • Diplôme de l’ESA (management international de l’assurance).

Quant aux écoles, on citera les différentes écoles de commerces ainsi que les instituts des assurances (Aix-Marseille, Paris 1, Lyon 1 et 3, Bordeaux).

Pour ceux qui envisagent de s’installer à leur compte, il est conseillé d’obtenir le diplôme de l’école nationale d’assurances. Il faudra également posséder la carte professionnelle délivrée à l’issue d’une formation complémentaire.

 

Rémunération

Qu’il soit débutant ou non, le salaire d’un courtier en assurance est très variable selon son statut (indépendant ou salarié). En général, il touche une variable en fonction des affaires qu’il traite et doit assurer avec cette rémunération la couverture de ses frais généraux ainsi que la rétribution de son activité.

L'article Courtier en assurance a été posté sur PlanèteFormation.fr.

]]>
/finance/courtier-en-assurance/feed/ 0
Conducteur de train /transport-logistique/conducteur-de-train/ /transport-logistique/conducteur-de-train/#respond Sat, 29 Mar 2014 18:06:47 +0000 /?p=428 Comme son nom l’indique, le conducteur de train conduit des trains pour transporter soit des voyageurs, soit des marchandises sur voie ferrée. Pour garantir la plus grande sécurité, il surveille le bon fonctionnement des dispositifs de pilotage.     Fiche métier Avant de partir, le conducteur de train effectue différents contrôles pour s’assurer que tous les éléments de la machine fonctionnent correctement. Il contrôle également la vitesse à ne pas […]

L'article Conducteur de train a été posté sur PlanèteFormation.fr.

]]>
Comme son nom l’indique, le conducteur de train conduit des trains pour transporter soit des voyageurs, soit des marchandises sur voie ferrée. Pour garantir la plus grande sécurité, il surveille le bon fonctionnement des dispositifs de pilotage.

 

photo d'un train à la gare

 

Fiche métier

Avant de partir, le conducteur de train effectue différents contrôles pour s’assurer que tous les éléments de la machine fonctionnent correctement. Il contrôle également la vitesse à ne pas dépasser, la charge du train, la distance de freinage ainsi que le nombre de produits (de voitures par exemple) s’il transporte des marchandises. Il devra suivre toutes les indications mentionnées sur son tableau de bord.

Au cours du trajet, il doit être très attentif à la signalisation extérieure comme les voyants ainsi que les appareils de mesure et d’alarme. Il doit les respecter puisqu’ils le renseignent sur la locomotive et sur ce qu’il devra faire en route pour garantir la plus grande sécurité.

S’il transporte des voyageurs, le conducteur de train informe les passagers des prochains arrêts et des heures d’arrivée en gare terminus. Il commande également l’ouverture et la fermeture automatique des portes des wagons à chaque entrée en gare.

En cas d’incident technique même mineur, son comportement doit toujours répondre aux exigences de sécurité : il doit agir très vite et de manière efficace en protégeant les voies par exemple, ou encore en alertant par radio. Il peut même effectuer certains dépannages ainsi que les tâches administratives.

 

Les qualités nécessaires pour devenir conducteur de train

Ce travail demande avant tout une attention constante, et un énorme sang-froid. Il faut en effet avoir un solide équilibre psychologique avec les manœuvres, les horaires délacés, les longues heures passées en cabine et éventuellement les incidents techniques en cours de route.

Vu que les horaires de travail sont variables pour assurer la continuité du service (travail de jour, de nuit, les week-ends, les jours fériés), ce métier demande également une bonne santé, une grande résistance physique. Dans cette même optique, il est indispensable d’avoir une parfaite acuité visuelle pour vérifier que les voies sont libres ou encore pour lire les panneaux.

Enfin, il est recommandé, voire obligatoire, d’avoir de bonnes connaissances en électricité. Cela est utile au moment de contrôler différents appareils : cylindres de frein, manomètres, voltmètres, ampèremètres et manipulateurs de commande de l’électricité.

 

Formation et écoles

Le moyen le plus rapide pour devenir conducteur de train est d’être recruté directement par la SNCF et de suivre une formation interne à l’entreprise. Il faudra au minimum avoir un bac pro ELEEC, MSMA, MEI, un bac (scientifique ou techno STI2D, développement durable), ou tout autre diplôme reconnu équivalent dans l’Union européenne.

Après avoir présenté ses dossiers, il faudra passer par une série de tests (visite médicale ; tests de connaissances ; tests psychotechniques ; entretien de motivation). Lorsque le dossier est validé, le candidat devra suivre une formation durant 4 mois à 1 an assurée dans les établissements traction de la SNCF. La formation sera à la fois théorique et pratique et est dispensée par l’entreprise de transport.

 

Rémunération

Le salaire d’un conducteur débutant s’élève en moyenne entre 1600 et 2800 € bruts par mois. En plus de son salaire fixe, il perçoit des primes de travail de nuit, pour les dimanches ou les jours fériés.

Ressources

Site de recrutement de la SNCF : https://www.emploi.sncf.com/fr/emploi/

L'article Conducteur de train a été posté sur PlanèteFormation.fr.

]]>
/transport-logistique/conducteur-de-train/feed/ 0
Formation de concepteur multimédia /informatique/concepteur-multimedia/ /informatique/concepteur-multimedia/#respond Tue, 25 Feb 2014 23:00:01 +0000 /?p=420 Un concepteur multimédia est en charge de la création d’un produit multimédia sous la forme de textes, images, sons, et éventuellement vidéos. Avec l’aide de graphistes, de web designers, de développeurs, ou encore d’auteurs, il détermine l’architecture générale du support sur lequel il travaille. Il peut s’agir d’un jeu vidéo, d’un site internet, d’un cédérom commercial ou éducatif, ou encore d’un DVD.     Fiche métier La mission principale du […]

L'article Formation de concepteur multimédia a été posté sur PlanèteFormation.fr.

]]>
Un concepteur multimédia est en charge de la création d’un produit multimédia sous la forme de textes, images, sons, et éventuellement vidéos. Avec l’aide de graphistes, de web designers, de développeurs, ou encore d’auteurs, il détermine l’architecture générale du support sur lequel il travaille. Il peut s’agir d’un jeu vidéo, d’un site internet, d’un cédérom commercial ou éducatif, ou encore d’un DVD.

 

matériel de concepteur multimédia

 

Fiche métier

La mission principale du concepteur multimédia est simple : créer puis intégrer de façon claire tout le contenu d’un cédérom ou d’un site Internet composé de textes, musiques, vidéos, animations, images et photos. Il organisera et mettra ensuite en scène de manière cohérente les différents contenus pour les rendre attractifs et en même temps simples à utiliser.

Pour mettre au point un jeu vidéo, il élaborera par exemple une architecture de progression d’un personnage en définissant plusieurs points : accès aux différents lieux, déplacements, conséquences engendrées par chaque action. Une fois que tout est bien au point, il proposera un accès logique et clair aux rubriques après avoir hiérarchisé et classé toutes les informations. Après avoir créé le produit, le concepteur multimédia se charge de le rendre convivial en établissant un scénario détaillé. Cela peut se faire à partir d’une histoire générale ou d’un concept totalement innovant.

Dernière mission du concepteur multimédia : suivre le travail de l’équipe de création et valider toutes les phases de la réalisation.

 

Les qualités nécessaires pour devenir concepteur multimédia

Qu’il soit salarié ou intervenant en tant qu’indépendant, le concepteur multimédia est avant tout une personne polyvalente, qui touche à tout. Il doit donc non seulement maîtriser les questions techniques et de contenu, mais aussi tout ce qui à trait au design.

D’une manière général, il se défini comme une personne curieuse, cultivée et créative, avec une imagination débordante et un goût pour relever les défis. Ce sont des qualités indispensables dans ce métier pour inventer des interfaces originales et anticiper les besoins des usagers.

Autre qualité : le goût pour les relations humaines. Cela est indispensable vu le nombre et la diversité de personne qu’il côtoie en permanence. Cela implique donc un grand sens de la négociation et du dialogue.

Enfin, puisqu’il travaille en étroite collaboration avec de nombreux autres intervenants. il doit pouvoir superviser et orienter le projet avec facilité.

 

Formation et écoles

Il existe un grand nombre de formations pour devenir concepteur multimédia, du niveau bac+2 au niveau bac+5. Les écoles sont également nombreuses pour ne citer que l’Institut international du multimédia Léonard de Vinci (Courbevoie), l’École multimédia (Paris), Les Gobelins, ou encore SupInfocom (Valenciennes).

Quant aux formations, en voici quelques-unes :

Bac+2

  • Design graphique option communication et médias numériques
  • DUT services et réseaux de communication

Bac+3

Licences pro activités et techniques de communication, spécialité :

  • Métiers de l’ingénierie, de l’information, de la communication et du multimédia
  • Conception et réalisation de produits multimédias
  • Sciences et technologies, mention activités et techniques de communication

Bac+5

  • Master pro design d’interface multimédia et internet (Paris 13)
  • Master pro numérique : enjeux et technologies (Paris 8)
  • Master pro mention arts plastiques, design, médias numériques, spécialité multimédia interactif (Paris I)

Bac+6

  • Mastère spécialisé (création et production multimédia)

 

Rémunération

Le concepteur multimédia débutant touche entre 1500 et 2500 € bruts par mois. Ce salaire dépend de son niveau de qualification, de l’étendue de ses responsabilités et de la nature du projet dont il se chargera.

L'article Formation de concepteur multimédia a été posté sur PlanèteFormation.fr.

]]>
/informatique/concepteur-multimedia/feed/ 0
Comédien /culture/comedien/ /culture/comedien/#respond Thu, 13 Feb 2014 09:07:31 +0000 /?p=414 Un comédien, c’est celui qui incarne un rôle à l’écran ou sur scène, qui fait vivre un texte, qui double un personnage, qui apparaît dans un spot publicitaire ou encore dans un téléfilm. Il joue la comédie afin de donner vie à un personnage et de captiver son auditoire.     Fiche métier Un comédien peut jouer au théâtre, au cinéma, ou encore en faisant un one-man-show, à la télévision. […]

L'article Comédien a été posté sur PlanèteFormation.fr.

]]>
Un comédien, c’est celui qui incarne un rôle à l’écran ou sur scène, qui fait vivre un texte, qui double un personnage, qui apparaît dans un spot publicitaire ou encore dans un téléfilm. Il joue la comédie afin de donner vie à un personnage et de captiver son auditoire.

 

image de comédien professionnel

 

Fiche métier

Un comédien peut jouer au théâtre, au cinéma, ou encore en faisant un one-man-show, à la télévision. Ce sont des réalités totalement différentes, mais dans tous les cas, il reste un professionnel du spectacle vivant et audiovisuel qui interprète des textes ou des scripts pour faire vivre des personnages et des situations de différents genres (romanesques, comiques, dramatique). Pour cela, il utilise plusieurs techniques, gestuelles, respiratoires corporelles, ou encore vocales. Il arrive en effet qu’il soit le doublage vocal de films étrangers ou qu’il soit comédien à la radio.

Qu’il soit un figurant, un premier ou un second rôle, il consacre de longues heures à mémoriser son script et à répéter seul ou avec les autres comédiens. Cela se fait toujours sous la direction d’un réalisateur ou d’un metteur en scène. Mis à part les répétitions et l’apprentissage de texte, son quotidien est également rythmé par les enregistrements, les tournages, ainsi que les tournées.

 

Les qualités nécessaires pour devenir comédien

Vu le nombre de textes à apprendre et mémoriser, il est indispensable d’avoir de grandes capacités de mémorisation et de concentration. Pour obtenir un rôle, il faut également avoir une maîtrise de soi, une maîtrise de différentes techniques (gestuelles, vocales, gestuelles, respiratoires) ainsi qu’une bonne élocution.

Autre qualité à posséder pour percer dans ce métier : la polyvalence. Un comédien doit non seulement savoir jouer la comédie, mais il doit également savoir jouer d’un instrument, danser, et même chanter vu les différents rôles qu’il peut incarner au théâtre comme au cinéma. Celui ou celle qui est passionné(e) de littérature a également plus de chance de se distinguer des autres candidats.

 

Formation et écoles

Pour accéder à ce métier, il existe plusieurs enseignements supérieurs accessibles à tous, du niveau bac au master. On citera notamment :

Bac

  • Diplôme national d’orientation professionnelle d’Art Dramatique

Bac+2

  • Formation d’école privée de comédien
  • Classe d’art dramatique (niveau III)

Bac+3

  • Licence pro activités culturelles et artistiques spécialité encadrement d’ateliers de pratiques théâtrales
  • Licence théorie et pratique des Arts du spectacle
  • Licence Arts du spectacle et audiovisuel
  • Licence Arts du spectacle

bac + 5

  • Master Arts du spectacle et audiovisuel spécialité arts de la scène
  • Art dramatique (ENSATT)

Il existe également de nombreux conservatoires régionaux et nationaux (accessibles par voie de concours) ainsi que des cours privés.

Quant aux écoles, il y a entre autres :

  • le Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris
  • l’École supérieure d’art dramatique de Strasbourg
  • l’ENSATT (École nationale supérieure des Arts et techniques du théâtre) à Lyon

 

Rémunération

Dans ce métier, il est rare de toucher un salaire fixe par mois. Le comédien est donc le plus souvent payé au cachet ou au contrat qui varie en fonction du projet (film, théâtre, doublage) sur lequel il travaille.

Ressources :

Site du Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris : http://www.cnsad.fr

Site de l’École nationale supérieure des Arts et techniques du théâtre : http://www.ensatt.fr

L'article Comédien a été posté sur PlanèteFormation.fr.

]]>
/culture/comedien/feed/ 0